Main Article Content

Abstract

L’auteur, l’éditeur aussi bien que la critique littéraire ont classé Sans tam-tam dans le genre romanesque. Et ce roman est précisément un roman épistolaire. À l’observation cependant, le second roman d’Henri Lopes peut également se lire comme un essai politique. C’est la thèse que la présente étude, qui s’inscrit dans le cadre de la transgénéricité, voudrait s’employer à crédibiliser. S’il est admis que Sans tam-tam s’apparente à un essai, la question que l’on peut dès lors se poser est de savoir quelle place il occupe parmi les essais africains. Pour répondre à cette interrogation, nous aurons, dans un premier temps, à présenter ce roman de manière générale. Ensuite, nous tenterons de montrer en quoi il peut être assimilé à un essai. Dans une dernière et troisième partie, nous nous appesantirons sur les indices de l’écriture de l’essai dans Sans tam-tam.

Keywords

Henri Lopes Sans tam-tam roman épistolaire colonisation indépendances africaines révolution essai politique transgénéricité

Article Details

How to Cite
Auguste Owono-Kouma. (2019). Le roman Sans tam-tam d’Henri Lopes n’est-il qu’un roman épistolaire ?. Syllabus, 8(3). Retrieved from http://www.ens.cm/syllabus/index.php/SYLABUS/article/view/43

References

  1. Anonyme, « Essai » in Encyclopædia Universalis. Thesaurus-Index, tome DL, Paris, Encyclopædia Universalis, 1990, pp. 1197-1198.
  2. Aron Paul, Saint-Jacques Denis et Viala Alain (dir.), Le Dictionnaire du littéraire, 2e édition revue et augmentée, 2e tirage, Paris, Quadrige/PUF, 2006.
  3. Bourneuf Roland et Ouellet Réal, L’Univers du roman, 5e édition mise à jour, Paris, PUF, 1989 (1ere édition : 1972), 254 p.
  4. Charaudeau Patrick et Maingueneau Dominique (dir.), Dictionnaire d’analyse du discours, Paris, Seuil, 2002.
  5. Chemain Roger et Chemain-Degrange Arlette, Panorama critique de la littérature congolaise contemporaine, Paris, Présence Africaine, 1979.
  6. Chevrier Jacques, Littérature nègre, Paris, A. Colin, 1974.
  7. Jarrety Michel (dir.), Lexique des termes littéraires, Paris, Librairie Générale Française, 2001.
  8. Lopes Henri, Sans tam-tam, Yaoundé, Éditions Clé, 1977.
  9. Mbock Charly-Gabriel, Décoloniser la France, Montréal, KiyiKaat Éditions, 2010.
  10. Mongo Beti, Main basse sur le Cameroun. Autopsie d’une décolonisation, Paris, Maspero, 1972. 2e édition revue et augmentée, Paris, Maspero, coll. "Petite collection Maspero", 1977.
  11. ………….., Lettre ouverte aux Camerounais ou la deuxième mort de Ruben Um Nyobé, Paris, Éditions des Peuples noirs, 1986.
  12. …………..,La France contre l’Afrique. Retour au Cameroun, Paris, La Découverte, 1993.
  13. Njoh-Mouellé Ébénézer, Jalons. Recherche d’une mentalité neuve, Yaoundé, Clé, 1970.
  14. ………………………...,Jalons II. L’africanisme aujourd’hui, Yaoundé, Clé, 1975.
  15. Notre Librairie, n° 92-93 (mars-mai 1988) consacré à la "Littérature congolaise".
  16. Omgba Richard Laurent et Ntonfo André (Éds), Aimé Césaire et le monde noir, Paris, L’Harmattan, coll. "Espaces littéraires", 2012.
  17. Owono-Kouma Auguste, L’Espace du roman chez Henri Lopes, mémoire de Maîtrise, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Université de Yaoundé, 1985.
  18. …………………………, Les Essais de Mongo Beti : développement et indépendance véritable de l’Afrique noire francophone. Esquisse d’analyse de contenu, préface de Lucien Ayissi, Paris, L’Harmattan, coll. "Études africaines", 2014.
  19. Piégay-Gros Nathalie, Introduction à l’intertextualité, Paris, Dunod, 1996.
  20. Rouch Alain, Tribaliques d’Henri Lopes. Étude critique, Paris/Dakar-Abidjan-Lomé, Nathan/NEA, 1984.
  21. Towa Marcien, Essai sur la problématique philosophique dans l’Afrique actuelle, Yaoundé, Clé, 1971.